English  

Un projet financÚ par SantÚ Canada


Buts

Le projet de mise en œuvre du volet postdoctoral sur l'Avenir de l'éducation médicale au Canada avait pour but d'adapter le système d'éducation médicale postdoctoral aux besoins sociétaux changeants tout en améliorant les économies afin de favoriser un système de santé plus durable. Grâce à l'approche collaborative nationale de la mise en œuvre des recommandations portant sur l'AEMC EMPo, les résidents recevront la meilleure formation possible et seront en mesure de répondre aux besoins changeants de la population canadienne en matière de soins de santé.

Objectifs

Le projet de mise en œuvre du volet postdoctoral sur l'Avenir de l'éducation médicale au Canada veillait à ce que les médecins résidents du Canada continuent à recevoir une formation inégalée. À cette fin, quatre objectifs précis étaient cernés :

  • Veiller à ce que le système d'éducation médicale postdoctoral au Canada continue à doter les résidents des connaissances, compétences, attitudes et valeurs nécessaires pour offrir des soins médicaux d'excellente qualité et s'adapter aux besoins sociétaux en mouvance.
  • Traiter, par le biais de l'éducation médicale postdoctorale, la formation de médecins au Canada afin d'assurer un équilibre approprié entre les généralistes et les spécialistes.
  • Veiller à ce que l'on insiste autant sur des secteurs comme la bioéthique, le professionnalisme, les aptitudes à la communication et l'approche relative à la santé de la population que sur d'autres aspects de l'éducation médicale.
  • Cerner les ressources voulues pour appuyer les changements relatifs à la formation des médecins résidents.

Recommandations

Le projet a supervisé la mise en œuvre de la totalité des dix recommandations du rapport intitulé « Une vision collective pour les études médicales postdoctorales au Canada ». La mise en application de trois recommandations : Transitions (no 5); Gouvernance (no 9) et Agrément (no 10) et le suivi des sept autres recommandations ont été menés à bien grâce au soutien financier de Santé Canada et des partenaires du consortium, ainsi que grâce à l'appui non financier de bénévoles universitaires. Diverses activités au CMC (le projet sur le plan directeur des examens), au Collège royal (la compétence par conception) et au CMFC (le cursus Triple C) s'harmonisaient avec les recommandations no 4 - Programmes de formation fondés sur les compétences et no 6 - Systèmes d'évaluation du rapport « Une vision collective pour les études médicales postdoctorales au Canada ». Le leadership de l'AEMC EMPo favorisa la coordination entre ces activités afin d'éviter les chevauchements.